Avez-vous envie de savoir ce que les autres personnes autour de vous voient de positif en vous ? C’est la promesse de Totem. Un jeu de cartes à jouer avec un groupe d’amis, votre famille, des collègues.

Le jeu se trouve dans une jolie boîte en carton qui contient 80 cartes « animal » et 80 cartes « qualité ». Chaque joueur sera à son tour receveur et les autres joueurs (donneur) lui attribueront une carte animal, puis une carte qualité. Ces cartes permettent au receveur de créer son totem qui le représentera. Comment est-ce qu’on crée son totem ? Vous le saurez dans quelques paragraphes.

Les cartes animaux représentent une force de l’autre personne. Une action que la personne réalise, parfois inconsciemment, et qui à nos yeux apporte quelque chose de positif. Ici, la loutre symbolise le fait de communiquer naturellement sa joie de vivre (NdlA quoi de plus joyeux qu’une loutre qui fait des glissades sur le ventre).

Crédit : Totem Team Inc.

Les cartes « qualité » représentent… une qualité. Jusque là c’est logique… Mais ce n’est pas simplement un qualificatif, mais une valeur morale qui nous inspire positivement. Et c’est là où le jeu devient vraiment intéressant, on y revient plus tard.

Crédit : Totem Team Inc.

Le tour de jeu

Une partie de Totem se joue avec un groupe composé de 3 à 8 personnes. On désigne un receveur au début de la partie, chacun aura ce rôle au cours de la partie. Le receveur distribue 7 cartes « animal » à chacun des autres joueurs. Chaque joueur consulte ses cartes et choisit parmi les cartes la force qu’il désire souligner chez le receveur.

Les cartes choisies sont posées face cachée, puis mélangées (afin que le receveur ignore qui a attribué quelle carte). Le receveur les classe de la force qu’il pense posséder le moins à celle qui pense posséder le plus. Chaque carte sera retournée par le receveur, le joueur qui a attribué la carte explique en quelques mots pourquoi il a choisi cette force. Les cartes non utilisées sont mélangées dans le paquet.

Avant de passer aux cartes « qualité », les joueurs désignent la force dominante pour le receveur. Cette carte sera la partie « animal » de son totem. On passe ensuite aux cartes qualité.

Les autres joueurs voient en moi un pélican philosophe. Je retiens qu’ils apprécient mon vaste vocabulaire et ma philosophie de vie.

La carte « animal » et la carte « qualité » forment le totem du receveur. Le joueur assis à côté du receveur devient le nouveau receveur. La partie se poursuit jusqu’à ce que chaque joueur ait reçu un totem. Les joueurs peuvent décider d’attribuer un deuxième ou un troisième totem. A la fin de la partie, tous les joueurs sont gagnants, car ils repartent avec une nouvelle perception de leur personnalité.

Totem – vecteur d’émotions positives

La révélation du totem est un moment chargé d’émotions positives, souvent accompagnée d’un effet wahou. Je suis régulièrement surpris par les cartes choisies par les joueurs. Cela m’a fait prendre conscience de la différence entre ma propre perception de mes comportements et les perceptions des personnes de mon entourage. Des actions que je jugeais comme normales, voire même pas forcément positives, sont perçues de façon très positive par les autres. Agréable surprise !

La rétroaction (feed-back en anglais) est d’une importance primordiale dans nos vies. Un auteur, dont le nom m’échappe au moment de l’écriture de cet article, disait : « Sans les autres êtres humains, nous ne pouvons pas devenir un humain. » Nous avons besoin des interactions avec les autres personnes pour nous construire en tant qu’être social. Des interactions positives fournissent les éléments pour une construction harmonieuse, des interactions négatives sont autant de fardeaux à porter.

J’aime bien illustrer ce principe avec une métaphore. Les retours que nous recevons des autres personnes de notre entourage (amis, famille, collègues) sont autant de rondins qui permettent de construire le chalet de notre personnalité. La construction sera d’autant plus solide que les rondins sont ronds et sains, des rondins tordus et pourris ne produiront pas le même effet.

Outil de formulation positive

Pour avoir un maximum d’impact positif, les règles de Totem suggèrent de formuler l’explication de la carte choisie en 3 étapes (L-O-B).

La formulation positive a un impact sur la façon dont le receveur va percevoir sa qualité. Au début de l’article, la carte « rigueur » était illustrée. Imaginez que vous l’ayez attribuée à votre collègue Jacqueline, comment allez-vous présenter votre carte ? Comparons rapidement deux formulations :

Vous remarquez une différence ? La première phrase est formulée à la troisième personne, la seconde est formulée à la deuxième personne. Le receveur se sent ainsi directement concerné par la phrase, il ne s’agit pas d’une généralité, mais d’une observation qui est communiquée de personne à personne.

Mettez-vous à la place de Jacqueline, comment percevez-vous ces deux phrases ? En insistant sur une conséquence négative (trouver une erreur), la première phrase peut être comprise dans le sens « Jacqueline est limite casse-pied ». Tandis que la seconde mentionne le même comportement (détecter des erreurs), mais indique de façon positive la conséquence de ce comportement.

Totem en coaching

J’adore utiliser Totem lorsqu’il s’agit de travailler avec des équipes, que ce soit des équipes de direction, des comités directeur d’association ou des équipes projet. Il y a toujours quelque chose de positif à entendre ce que notre comportement apporte de positif dans la vie des autres personnes.

Il m’arrive aussi de « détourner » les cartes pour les utiliser lors d’un coaching avec une personne. Je propose d’attribuer des cartes à des personnes de son entourage, puis d’imaginer quelles cartes ces personnes pourraient nous attribuer en retour.

Depuis quelques mois, Totem Team a mis en place Totem Virtuel. Il s’agit d’une plateforme interactive qui permet de jouer au jeu Totem depuis un ordinateur ou une tablette. C’est l’outil idéal pour entreprendre une action de consolidation agréable et bienveillante pour des équipes géographiquement séparées.

Crédit : Totem Team Inc.

Dans Totem Virtuel, les règles du jeu ont subi quelques modifications. Les joueurs, derrière leur écran, reçoivent 10 cartes. Ils attribuent directement une carte à chacun des autres joueurs. Dans une seconde phase, chaque joueur voit toutes les cartes et choisit 1 ou 2 cartes « animal » et « qualité » pour former son totem. A tour de rôle, les cartes sont affichées et le joueur l’ayant choisi explique son choix.

Les règles varient, néanmoins lors de la phase de révélation du Totem, l’effet wahou est toujours présent. Il y a une connexion sincère qui se crée l’espace d’un instant (en tout cas) entre les joueurs. Et j’ai remarqué que le fait de jouer à distance amène à des interactions différentes. Des barrières liées à notre pudeur tombent lorsqu’on se retrouve derrière son écran. Contrairement aux réseaux sociaux où ce phénomène n’apporte pas toujours des interactions positives, dans Totem c’est positif. En effet, grâce aux règles qui assurent un cadre bienveillant, l’effet « écran » offre des moments d’échange d’une fraîcheur inédite.

La question des puristes – Totem est-ce un jeu ?

Quelle est votre définition d’un jeu ? Pour moi, un jeu est une activité soumise à un système de règles qui permet de passer un moment agréable, et qui, dans la majorité des cas, offre l’opportunité d’apprendre quelque chose. Donc selon ma définition, Totem est un jeu. Et même un bon jeu, car il permet de passer un moment agréable et d’apprendre quelque chose sur soi. Et cet apprentissage est un cadeau très précieux.

Selon le Littre, un jeu est « l’action de se livrer à un divertissement, à une récréation ». L’étymologie de jeu est le mot latin Jocus (plaisanterie, badinage), dont le cousin du Ludus (racine de ludique en français). Jocus représente le jeu en parole, ou la personnification d’un jeu particulier, tandis que Ludus représente le jeu en action.

En conclusion ?

Totem est un jeu qui fait vraiment du bien. J’ai toujours plaisir à y jouer avec un groupe d’amis, à l’utiliser pour des consolidations d’équipe ou comme outil

Déclaration de conflit d’intérêt

Je ne perçois aucun avantage financier de la part de Totem Team pour l’écriture de cet article. Toutefois je suis facilitateur Totem Virtuel. Je propose un accompagnement à des équipes qui souhaitent utiliser la plateforme pour consolider leur équipe (ici pour plus d’informations).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.