Et vous ? Vous voyagez parce que vous existez ou vous existez parce que vous voyagez ?

route Wyoming
crédit : collection personnelle

Pour moi, un voyage est un cheminement pour aller d’un endroit vers un autre, ce cheminement peut être physique ou intellectuel.

Le fait d’exister, de son plein être, avec son vécu, amène à s’interroger sa condition : suis-je au bon endroit ? ne serais-je pas mieux ailleurs ? Que découvrirais-je à cet endroit (ailleurs) ?
Peut-on répondre à ces questions sans faire voyager, ou a minima amorcer un voyage ? Sans voyage, cela nous réduirait à nous projeter dans cet endroit (ailleurs) à la lumière de nos connaissances actuelles de cet ailleurs. Utiliser nos connaissances conscientes ne nous amène aucune nouvelle information. Sans nouvelle information aucune réponse aux questions posées ci-dessus ne sera possible. Un cheminement, une action de mouvement, physique, ou une réorganisation d’idées ou de concepts dans notre esprit, est donc nécessaire pour amorcer des découvertes.

Qu’en serait-il d’une personne sans existence ? Voyagerait-elle ? Saurait-elle seulement qu’elle voyage ? Ou cela serait-il un simple déplacement, qui serait dépourvu de destination, de but ? Sans destination, le voyage n’est pas voyage, il est errance.

La destination est l’essence du voyage. Toutefois pour désigner une destination, des questions auxquelles on souhaite apporter une réponse sont nécessaires.

Je voyage donc parce que j’existe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.